Une table pour deux

Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Trouver par type
Trouver par prix
Trouver par sorties
Trouver par nom
Trouver par région
Podcast
English version



À propos de ce blog
Ce site offre des critiques honnêtes de restaurants de la région de Montréal et du reste du Québec. Nos textes sont plus près du récit que de la critique culinaire. Nous nous adressons aux amateurs de bons restaurants en offrant non seulement des opinions sincères mais aussi des comparaisons entre certains restaurants d'une même chaîne, ainsi que d'autres petites informations pratiques.

La liste des restaurants visités s'allonge régulièrement. Vous pouvez consulter la liste complète grâce à l'un des outils offerts en haut de cette colonne.



À propos de l'auteur
Nous sommes un couple d'amateurs de bons moments passés au restaurant. Parfois gourmands, mais surtout en quête d'expériences culinaires agréables à tous les niveaux. Vous pouvez nous écrire à cette adresse: table @ tablepourdeux.com.

Quelques sites que nous aimons
Il faut jouer avec sa nourriture
La déroutée
Montreal Breakfast Review
restaurants Angers Maine et Loire





Une table pour deux

Blog de plus de 400 critiques de restaurants de Montréal, du Québec et des alentours.
Liste de restaurants romantiques
Liste de restos pour la famille
Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter et sur Facebook. Nous postons des
liens culinaires intéressants ainsi qu'un occasionnel indice à propos de notre prochaine visite.







2012-06-14 - 07:51:34

Sushi Palace

Sushi PalaceSushi PalaceÀ la Place Longueuil, le restaurant Pax Deli a rendu l'âme il y a près d'un an. À sa place se trouve le tout nouveau Sushi Palace. L'amateur de sushi que je suis avait bien hâte d'essayer cet endroit. Mais mon espoir a diminué lorsque j'ai appris qu'il s'agissait d'une sorte de buffet.

Mais quel que soit le concept, j'étais prêt à essayer le Sushi Palace. En y mettant les pieds, j'ai été surpris par le décor. Tout est très léché, mais quand même un peu étrange. Les murs semblent être en fausse pierre (ou en faux béton), et en élevant un peu notre regard, on voit plusieurs poutres de bois. À cette hauteur, on dirait une grange. J'ai trouvé ça bizarre.

Pour 23$ durant la semaine (26$ la fin de semaine, car il y a plus de choix), vous avez le droit de commander tout ce que vous voulez sur le menu. Il s'agit d'un mélange de mets chinois, thaïlandais et japonais. Au Sushi Palace on ne se déplace pas, on coche quelques cases sur une feuille et notre gentil serveur nous revient rapidement avec ce que nous avons choisi.

Sushi PalaceSushi PalaceEt ce ne sont pas les choix qui manquent. Des sushis, des plats de nouilles, des riz frits, du tempura, des brochettes yakitori, des soupes, des rouleaux, etc. Quel embarras de choix! Heureusement, nous étions trois, le père de Sandra nous accompagnait. Ça m'a permis d'essayer plus de choses. Je ne vous mentionnerai pas chaque mets que j'ai goûté, ce serait trop long. Mais voici ce qui m'a le plus marqué.

Les ravioli à la Hunan ne goûtaient pas grand-chose, même constatation de la part de Sandra. Le poulet du Général Tao était plutôt simple et un peu piquant. Le riz frit était correct. Le pad thaï était plutôt bien. Les crevettes dans la sauce wafu étaient bonnes. Le poulet avec sauce aux arachides était correct. J'ai mangé plusieurs sushis dont un au saumon épicé, un à l'avocat et un "saumur-eye" (wow, quel jeu de mots). Rien de mauvais, mais absolument rien qui puisse satisfaire un amateur de sushi.

Le Sushi Palace est tout à fait le genre d'endroit qui met l'emphase sur la quantité plus que la qualité. Je n'ai rien mangé de mauvais, mais je n'ai pas été impressionné par quoi que ce soit. À mon avis, lorsqu'on commande un peu n'importe quoi en grande quantité, on perd un peu la capacité de vraiment apprécier ce qu'on mange. Les saveurs se mélangent tellement qu'il faudrait trouver quelque chose pour se nettoyer le palais.

Vous vous doutez bien que je n'ai pas vraiment l'intention de retourner au Sushi Palace, à moins de vouloir faire plaisir au père de Sandra qui aime bien ce genre d'endroit. En ce qui me concerne, pour le prix, j'aurais apprécié quelque chose d'un peu mieux. Mais je ne m'en fais pas pour la survie immédiate de ce resto. La salle à manger était assez pleine et le "comptoir pour emporter" semblait très populaire.

Sushi PalaceSushi PalacePoint important à noter: lorsque j'ai demandé à une serveuse si je pouvais garder ma facture, elle est rapidement partie avec pour ensuite revenir avec une facture "officielle". Toutes deux provenaient d'une imprimante, mais la seconde ressemblait aux nouvelles factures approuvées par le gouvernement. C'est le genre de situation qui m'irrite terriblement. Je paie les taxes de mon repas alors ayez l'obligeance des les envoyer au ministre du Revenu. Si vous allez dans un restaurant qui vous présente une "fausse vraie facture", exigez-en une vraie.






3 commentaires

2012-07-10 - 16:05:35
Jacques Boucher

Bonne idée de le mentionner.
Je n'ai pas eu la chance d'en débusquer un à date. Bravo pour votre site.toujours intéressant de vous lire




2012-07-10 - 22:24:06
Le blogueur

Merci pour ce commentaire, Jacques. Ce genre de comportement est vraiment frustrant. Surtout qu'on paie quand même les taxes sur une fausse facture, alors ça semble doublement malhonnête.




2014-11-29 - 13:11:34
marie-josee


Le serveur a été exécrable, il m'a littéralement obstiné pour que je lui donne du pourboire et quand je vais parler au gérant, il se tiens à côté de lui les bras croisés à me donner de l'attitude. Le gérant confirme, c'est 15% de tip minimum, et n'en démors pas. À la fin, le serveur me lance mon tip au visage en sacrant. Pour un serveur qui ne nous a pas adressé la parole plus que trois fois au cours de notre soirée, chapeau pour l'arrogance! Horrible. J'ai encore des hauts-le-coeur.






Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires
Vérification pour réduire les pourriels: entrez le numéro affiché ci-contre

Numéro: